Quatre grands objectifs

Pour aller vers l’agriculture durable, on pourrait dire que le RAD Limousin n’y va pas par quatre chemins… eh bien si, justement. Son action s’organise autour de quatre grands objectifs :

  • Relocaliser l'économie

Car le modèle actuel a conduit à une hyperspécialisation de régions entières qui s’est traduit par une uniformisation de l’offre et une fuite de la valeur ajoutée en dehors du territoire.

  • Favoriser l’installation et la transmission

Car le déclin du nombre d’agriculteurs se poursuit, les exploitations continuent de s’agrandir. La capital investit pour gérer ces fermes rend difficile leur transmission.

  • Recréer du lien social intra et inter-territoires

Car notre mode développement urbain a rompu le lien des hommes avec la nature et des hommes (urbains) avec les hommes (ruraux). Ces liens sont pourtant porteurs de sens.

  • Faire évoluer les pratiques vers une agriculture plus respectueuse de l’environnement et des hommes

Car, en Limousin, l’agriculture est responsable de plus de 40% des émissions de gaz à effet de serre. Comme partout, les produits phytosanitaires se retrouvent dans les cours d’eau et les sols, affectant durablement les équilibres écologiques.

Quatre missions principales

Pour atteindre ses objectifs, le RAD Limousin mène des actions qui peuvent être  regroupées en quatre domaines principaux :

  • Accompagner des projets collectifs et individuels

→ Collectifs : groupes d’agriculteurs (mise en place de filières locales (chanvre, laine), accueil social … ), collectivités…
→ Individuels : accompagnement dans les démarches d’installation (participation au réseau DIVA), création d’outils (guide à l’installation), veille foncière…

    • Former et informer sur l’agriculture durable

    → Organisation de formations
    → Actions de sensibilisation : conférences, débats, interventions dans les lycées, …
    Publication d’une lettre d’information trimestrielle : la lettre du RAD

    • Produire des connaissances et expérimenter

    → Constitution et diffusion de références technico-économiques (systèmes économes en intrants, édition de documents techniques…)
    → Réalisation de diagnostics de durabilité, constitution d’un réseau de fermes de référence…

    • Sensibiliser le grand public