La naissance : un berceau, 4 fées

Le Réseau Agriculture Durable du Limousin est né en 1999. Sur son berceau, 4 fées sont alors penchées : l’ARDEAR, la FRCIVAM, LNE ainsi que les établissements publics agricoles.

Si c’est objectivement pour répondre à une demande du Conseil régional de mise en cohérence des demandes que ces structures se rassemblent, il se produit également une prise de conscience plus profonde. Se révèle en effet une convergence d’orientations et de travaux vers l’agriculture durable : la charte de l’agriculture paysanne (ARDEAR), la charte de l’agriculture durable (les CIVAM), la plateforme pour une agriculture biologique (LNE) et la loi d’orientation du 9 juillet 1999 pour les établissement agricoles.

Tous se décident alors à travailler main dans la main, dans le sens d’un objectif commun : promouvoir l’agriculture durable.

Le réseau évolue et grandit

Le réseau s’étoffe au cours des années, intégrant des associations mues par les mêmes valeurs et la même envie de faire progresser l’agriculture vers plus de durabilité :
  • GABLIM rejoint le RAD en 2005 renforçant le volet environnemental et technique (association disparue en 2012, ).
  • Accueil Paysan vient grossir les rangs en 2007 renforçant le volet social, et se retire en 2014,
  • Terre de liens Limousin rejoint de réseau en 2011 renforçant le volet accès au foncier agricole,
  • Suite à la liquidation judiciaire prononcée en octobre 2012, les adhérents de GABLIM ont choisi de dissoudre leur association après 22 ans d'actions au service du développement de l'agriculture biologique en Limousin. 3 structures départementales sont venus combler le vide subsistant, certaines missions sont poursuivies par InterBio Limousin,
  • Depuis juillet 2015 le RAD en Limousina souhaité se transformer en InPACT Limousin (Initiatives pour une Agriculture Citoyenne et Territoriale); deux nouvelles associations viennent conforter le réseau : Paysan Dès Demain et Solidarité Paysans.

 Le lien se distend en revanche progressivement avec les établissements agricoles. Ceux-ci glissent ainsi petit à petit du rôle de membre à celui de partenaire. Un lien qui répond mieux à la logique de fonctionnement du réseau vis-à-vis des établissements agricoles, sans pour autant rendre caduque la nécessité du dialogue et de l’échange.

InPACT Limousin se compose aujourd’hui de 6 associations : l’ARDEAR, la FRCIVAM, Limousin Nature Environnement, Paysan Dès Demain, Solidarité Paysans et Terre de liens Limousin.

Pour découvrir 15 ans de vie du Réseau, vous pouvez télécharger la Lettre RAD n°53.