De quoi parle-t-on ?

Amorcé dès 2002 par une poignée de paysans, les réflexions et les investigations pour relancer la culture du chanvre en Limousin ont abouti à la création de l’association Lo Sanabao en 2005.

Dès le départ, la volonté affichée par le groupe de paysans est de produire, transformer et commercialiser des produits en cohérence avec une démarche d’agriculture durable. La culture du chanvre est pensée comme une source de diversification en vue de construire des fermes qui soient le plus possible autonomes et économes.


Les produits obtenus sont principalement la chènevotte et la fibre de chanvre à destination du bâtiment. Il existe également une production d’huile de chènevis à destination de la consommation alimentaire ou la cosmétique et les tourteaux pour l’alimentation animale,

chanvre-grande-image

Comment fait-on ?

La promotion du chanvre et d’une éthique

L’association Lo Sanabao réalise la promotion du chanvre dans une démarche d’agriculture durable à destination des producteurs et des consommateurs. Il s’agit à la fois d’inciter de nouveaux producteurs à cultiver du chanvre pour renforcer l’offre, mais aussi de sensibiliser et d’informer les consommateurs sur les propriétés du chanvre dans le bâtiment. Cette promotion se fait à l’occasion de salons, fêtes, journées techniques…

D’autre par, pour permettre une connaissance approfondie du produit, des journées de formation à la mise en œuvre du chanvre dans le bâtiment sont organisées pour les producteurs et les utilisateurs.
logo-losanabao


Des outils pour la transformation

Les paysans ont acquis et adapté une ancienne moissonneuse batteuse en vue de trier le chanvre haché. Ils se sont équipés également d’une presse à huile.

Une commercialisation en vente directe répondant à un cahier des charges

Les producteurs ont défini un cahier des charges apportant au consommateur une garantie quant aux pratiques et à la qualité des produits commercialisés sous la marque Lo Sanabao.

La chènevotte et la fibre de chanvre sont commercialisés en vente directe. La chènevotte est généralement conditionné en sac de 250 L ou en big bag ; La fibre de chanvre en petite botte rectangulaire.

Dans un souci de réduction des énergies grises, les consommateurs sont orientés vers les producteurs les plus proches de leurs lieux d’habitation en fonction de la disponibilité en produit.

chanvre1-petite-imagechanvre2-petite-imagechanvre3-petite-image

Pour quels résultats ?

Les paysans de Lo Sanabao sont en mesure aujourd’hui de produire et de transformer du chanvre.

Malgré tout ses avantages, le chanvre demeure sur le plan technique une plante exigeante. Elle requiert à la fois des outils spécifiques pour la récolte et la transformation ainsi qu’une bonne maîtrise de leurs réglages. La dimension collective du travail se révèle alors primordiale pour mener à bien ces opérations. L’association est aujourd’hui dans une phase transitoire de consolidation de ses groupes locaux.

En savoir plus