"Des déchets de taille qui n’en sont pas"


Energence genèse d’un groupe dédié à la valorisation de rémanents de bois pour se chauffer

En 2003, des agriculteurs se sont posé la question suivante : « Comment peut-on valoriser le bois perdu sur nos exploitations? ». Car l’entretien de parcelles forestières paysannes ou de haies produit une quantité non négligeable de rémanents qui n’étaient alors pas valorisés.

L’association Energence est créée en 2006, un technicien bois est embauché pour développer cette filière émergente. Depuis, l’association a grandi. Elle réunit aujourd’hui une quinzaine de membres, dont des agriculteurs, mais aussi un groupement forestier familial, un architecte et des particuliers ou cotisants solidaires.

Leur objectif : être autonome en énergie et valoriser une ressource locale au niveau du territoire.


S’équiper, développer l’offre et la demande

Une déchiqueteuse en CUMA et des chaudières

En 2004, les agriculteurs prennent contact avec les entités qui travaillaient sur le sujet dans les départements voisins, visité des chaudières et des chaufferies, et ont assisté à des démonstrations de déchiquetage du bois. En 2005, ils sont passé de l’idée à l’action en achetant leur propre déchiqueteuse en CUMA, pour produire de la plaquette. Parallèlement, cinq producteurs se rassemblent pour l’achat groupé de chaudières à plaquettes.

boisenergie-moyenne-imageboisenergie2-moyenne-image

Accompagnement du développement de l’offre et de la demande

Les premières actions ont été de gérer en parallèle le développement de l’offre (bois déchiqueté disponible) et de la demande (chaudières/chaufferies bois installées). Il y a eu la rédaction d’un cahier des charges pour assurer au consommateur la qualité de la plaquette produite, ainsi qu’un contrat type de vente pour assurer la pérennité de l’approvisionnement, tant au producteur qu’au consommateur.

Autonomie, vente de plaquettes et actions de promotion

Autonomie en chauffage

Les paysans membres d’Energence sont aujourd’hui autonomes en chauffage, pour un confort optimal. Les économies réalisées sont évidentes et se font à deux niveaux :
  • des économies sur l’achat de plaquettes (les agriculteurs produisent leurs plaquettes),
  • des économies sur la consommation de bois par rapport à du bois bûche, les chaudières à plaquette disposant d’un rendement supérieur à des chaudières classiques.

La vente de plaquettes

Les agriculteurs sont aujourd’hui producteurs de plaquettes pour leur consommation propre et pour la vente aux particuliers, en quantités variables selon les années. Ce bois est disponible sous forme de bigbag.

La promotion du bois énergie

Elle se fait d’une part de façon informelle auprès des particuliers, collectivités, et agriculteurs qui contactent l’association pour des conseils. Energence les conseille quant au choix et au dimensionnement des chaudières.

D’autre part l’association participe à des programmes et projets de territoire qui visent au développement de la filière bois-énergie.

Son intervention consiste à :
  • sensibiliser les collectivités et les accompagner par la réalisation de pré-diagnostics,
  • participer à la mise en place de filières en collaborant avec les différents acteurs,
  • contribuer à la sensibilisation du grand public et des acteurs

Quelques chiffres sur le chauffage au bois

  • 1 stère de bois bûches = 1,5 MAP (mètre cube apparent) de plaquettes sèches
  • 1 MAP sec = environ 90 litres de fioul
  • Chaudières à alimentation automatique : Rendements de 85 à 90%
  • Cendres : 1 à 2% du tonnage consommé
  • Autonomie : variable en fonction de la taille du silo de stockage et des besoins en chaleur

En savoir plus

Exemple de chaudière chez un agriculteur, expliquant ses motivations et le prix de revient de l’installation : fiche-chaudiere.pdf

Plaquette de présentation de l’association Energence : plaquette.pdf